Appel aux Présidents de la Commission européenne et du Parlement européen

Monsieur le Président de la Commission européenne,

Monsieur le Président du Parlement européen,

Le drame humanitaire qui se joue aux portes de l’Europe ne peut laisser indifférent les citoyens qui croient que notre projet d’Union n’est pas seulement économique, mais bien mû par des valeurs humanistes. Le Pape François a appelé à un sursaut de la solidarité européenne. Athées ou croyants, de toutes confessions, nous nous reconnaissons dans cette idée qu’il puisse exister une solidarité européenne. Et vous devez en être les garants.

L’arrêt de l’opération « Mare Nostrum », dont l’objectif était justement de sauver des bateaux de migrants en perdition dans toute la Méditerranée, est une catastrophe dénoncée par Amnesty international et par le directeur de l’Office internationale des migrations. Et ce ne sont pas les opérations de sauvetage au large de l’Italie et de la Grèce, « Triton » et « Poséidon », qui permettront, même avec un budget renforcé, d’éviter de nouvelles catastrophes, dans la mesure où elles se limitent aux zones côtières européennes.

Notre rôle de citoyen n’est pas de régler la question migratoire, le statut des réfugiés qui parviennent jusqu’à nos côtés ou les conditions d’asile. Notre rôle de citoyen est de nous engager pour que cessent ces naufrages et ces morts qui font de notre mer commune un cimetière. Notre rôle de citoyen est de répondre à une urgence humanitaire. Si les Etats ne veulent pas en assumer la charge, si l’Union européenne n’a pas les moyens politiques de créer un consensus pour mener des opérations de secours, qu’ils soutiennent au moins les initiatives de leurs citoyens.

La jeunesse d’Europe existe. Elle se rencontre, elle étudie ensemble, elle partage des valeurs et des convictions. Elle doit agir. Elle doit pouvoir s’engager. C’est sur elle que repose notre avenir.

Il existe en France, comme d’ailleurs dans d’autres pays, des sauveteurs en mer bénévoles qui chaque année secourent des milliers de vies. Notre ambition est de créer un corps européen de sauveteurs bénévoles en mer Méditerranée en faisant appel à la jeunesse européenne. Leur périmètre d’intervention sera la haute mer, qui justement n’est pas couverte par les opérations en cours.

Nous en sommes persuadés, demain, des centaines de jeunes nous rejoindront pour participer à ces opérations si vous nous accordez votre soutien. Une telle opération nécessite de la formation, de l’équipement bien sûr, car la sécurité doit être une préoccupation première. Elle nécessite des bateaux équipés, et un système d’alerte et de repérage. Elle nécessite une plateforme, pour loger les bénévoles et stocker les équipements. Et elle nécessite que l’Union européenne s’accorde sur le statut des migrants qui seront sauvés. Car cela, encore une fois, n’est pas de notre ressort. Ce qui est de notre ressort, c’est de sauver des vies.

Si la création d’un corps européen de sauveteurs bénévoles recueille une large audience, il sera possible de recueillir des fonds, d’acheter du matériel et des bateaux, de loger les bénévoles, de mener les opérations, avec un support associatif. Ce que nous demandons à l’Union européenne, c’est de nous appuyer sur le plan logistique et juridique, c’est que le repérage des navires en détresse soit facilité, c’est que le statut des migrants qui seront sauvés soit clair dès le début des opérations.

Pour le reste, c’est à la jeunesse européenne de nous rejoindre, de venir donner un mois de son temps pour être formée au sauvetage en mer et agir.

Si vous nous accordez votre soutien, si des citoyens de tous les pays d’Europe accordent des fonds, si de jeunes Européens se mobilisent, nous serons en mesure dès cet été de mettre en place de premières opérations de sauvetages en mer.

« C’est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous » écrivait Erasme, dont l’Union européenne a fait un des ralliements de la jeunesse. Soyons fous, et espérons qu’un mouvement de solidarité exprimé par la jeunesse des quatre coins du continent mette fin au drame humanitaire que nous connaissons, et rétablisse l’honneur de l’Europe.

 

 

Signez la pétition www.change.org/hoperescuers

Hope Rescuers – Les sauveteurs de l’espoir

www.hoperescuers.eu